Get Adobe Flash player
La relaxation

La relaxation

 

Ne vous êtes vous jamais sentis stressés, tendus ? Bien sûr que oui…

Car la vie de tous les jours ne nous permet pas d’échapper à cette désagréable sensation, qui peut s’avérer avec le temps, dangereux pour votre santé.

Les études ont prouvé que plus de 80% des maladies sont d’ordre psychosomatiques.

Alors que pouvez-vous faire pour réduire cet état de stress ? De la RELAXATION.

Tout d’abord parce que c’est une thérapie douce, simple, non coûteuse et donc accessible à tous, mais aussi parce qu’elle s’avère être terriblement efficace pour qui en fait une habitude et une hygiène de vie.

La relaxation permet d’agir à différents niveaux de votre être : physique, émotionnel, mental et spirituel.

 

Historique

 

Le terme « Relaxation » a été créé pour ainsi dire au début du 20ème siècle sous l’impulsion de deux médecins : J.H Chulltz (Psychiatre) et Edmund Jacobson (Physiologiste).

Mais la relaxation a réellement pris son essor dans les années 70, où elle a été associée à  la notion de détente et de bien-être, tant physique que mental. Car la préoccupation du moment était de trouver le moyen de pallier au stress et au surmenage.

L’on s’est aperçu à cette époque qu’être détendu pouvait non seulement permettre d’accroître la résistance physique et psychologique, mais aussi de faire éclore des potentialités telle que la créativité.

Principes

 

Afin de mieux comprendre les effets de la relaxation, penchons-nous sur les mécanismes sous-jacents.

Le stress touche principalement le système nerveux et affecte ensuite notre corps physique.

Le système nerveux autonome est constitué du système nerveux sympathique et du système nerveux parasympathique.

Le premier est chargé de vous maintenir en alerte, par le biais de deux neurotransmetteurs que sont l’adrénaline et la noradrénaline. C’est le principe de l’action/réaction, vous êtes soumis à un stress, votre rythme cardiaque augmente, vos muscles se contractent… afin de pouvoir faire face à cette situation.

Le système nerveux parasympathique quant à lui utilise l’acétylcholine comme neurotransmetteur. Son action est de freiner le système nerveux sympathique afin de ralentir, détendre les différentes fonctions de l’organisme. Les fonctions végétatives ou de récupération prennent les devant, c’est le cas de la fonction digestive.

L’on constate ici qu’il y a bien deux phases distinctes, une première phase dans le fonctionnement de l’organisme qui est la phase de l’action et la deuxième phase qui est celle du repos, de la récupération.

La relaxation repose donc sur le principe de la décontraction mentale et musculaire.

Nous amènerons progressivement le mental et le corps dans un état d’apaisement général par le biais tout d’abord de la respiration qui donnera un rythme apaisant au corps ;  puis par le biais de la visualisation qui elle amènera le mental à un état de repos, puis de vide… A ce stade les idées noires disparaissent, un état de bien-être s’installe, vos fonctions psychologiques et physiologiques s’harmonisent.

 

Méthodes

 

Herbert Benson (Professeur de médecine à Harward, né en 1935) affirme que 4 éléments permettent de favoriser l’état de relaxation :

  •  -Un stimulus (son, geste…)
  •   -La passivité
  •   -La diminution du tonus musculaire
  •   -Un environnement calme

Il existe 4 types de relaxations différentes :

-         La relaxation passive (L’on est à l’écoute de son corps et de ses sensations)

-          La relaxation active (Alternance de contractions et décontractions afin de prendre conscience de l’état de détente musculaire et d’apaisement du mental).

-          La méditation (L’attention est portée sur un sujet d’observation intérieur ou extérieur afin de parvenir, à l’apaisement du mental, à la vacuité).

Les différentes techniques de relaxation sont listées ci-dessous :

 

Référence : Wikipedia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Techniques_de_relaxation)

Précautions

 

La relaxation est une leçon que le corps et l’esprit doivent apprendre, une leçon portant sur la capacité à obtenir une décontraction générale.

Tout le monde devrait pouvoir bénéficier des bien-faits de la relaxation, thérapie de bien-être par définition,  cependant la relaxation est contre-indiquée dans certains cas…

Les contre-indications concernent les personnes souffrant de certains troubles physiques ou de la personnalité :

  • -Incapacité à ressentir les sensations de son corps
  • -Epilepsie
  • -Troubles de la personnalité (schizophrénie…)
  • -Fragilité cardiaque, vertiges…

 

Domaines d’application

 

 Les principaux domaines d’application de la relaxation sont cités ci-dessous :

Cours et conférences

Un cours d’initialisation à la relaxation est en cours de préparation.